| Sentence 1124

Sentence 1124 – Assurance de valeur résiduelle – défiscalisation – construction – financement – Assurance garantissant risque de revente à perte du navire à l'(issue de la période de défiscalisation – faillite de l’armateur – incxidence sur l’assurance -remise en cause de l’opération convenue – caducité de l’assurance. Dans le cadre d’une opération de défiscalisation une banque accepte de financer la construction de deux navires de croisière – coque nue à l’armateur par copropriété – option d’achat par le constructeur – si options pas levées banquier procède à vente sur le marché – assurance indemnise en cas de perte financière à la vente – faillite – nouveau montage avec vente à terme – compétence à l’égard du réassureur (oui) car son activité fait présumer qu’il avait connaissance de la clause d’arbitrage – restitution des primes pour la 1ere période avant faillite (non) car risque existe dès l’origine – caducité de l’assurance pour la 2e période car le risque a disparu – restitution des primes prorata temporis (oui). A la demande des parties ce résumé n’a pas été édité dans le “sommaire des sentences de la Chambre”.


Archives