| Archives: octobre 2019

Sentence 1246 – C/P Synacomex – Négociation pour un deuxième quai de chargement –– Taux de surestaries – Recevabilité de l’action du demandeur (oui) – Calcul du temps utilisé – Dépôt par l’affréteur d’une somme sur le compte de la CAMP.

Avant l’arrivée dans un port sud-américain, un deuxième quai de chargement fut négocié entre l’affréteur et l’armateur qui pour l’accepter posa 5 conditions dont 3 donnèrent lieu à un accord. Assez longtemps après, l’armateur factura le solde du fret assorti de surestaries au chargement sous déduction de despatch au déchargement. Le litige portait sur la recevabilité contestée par l’affréteur, le taux de surestaries, le décompte du temps et certains frais liés au deuxième poste de chargement. Entretemps l’affréteur avait déposé sur le compte de la CAMP le montant qu’il estimait devoir, montant qui fut versé à l’armateur après l’audience de plaidoirie.

Le tribunal arbitral a déclaré recevable l’action de l’armateur en application de la charte-partie. Sur le taux de surestaries objet de l’un des points d’accord et, contrairement à l’affréteur soutenant que la négociation s’entendait « en bloc » et que, faute d’avoir finalisé la négociation sur les 5 points, aucun ne devait s’appliquer, il a considéré que les parties avaient bien convenu d’un nouveau taux mais que l’affréteur avait eu raison de déduire des périodes exceptées au chargement comme au déchargement. Sur les frais, les demandes de l’armateur ont pour l’essentiel succombé. Le tribunal a accordé finalement une indemnité à l’affréteur au titre de l’article 700 et réparti les coûts de l’arbitrage entre 2/3 à l’armateur et 1/3 à l’affréteur.


Award 1246 – C/P Synacomex – Negotiation for a second loading berth – Demurrage rate – Admissibility of the claimant’s action (yes) – Calculated lay time – Deposit paid into the CAMP bank account by the Charterer.

Before arrival at a South-American port, a second loading berth was negotiated between the Charterer and the Shipowner, who agreed subject to 5 conditions, 3 of which were agreed by the parties. After some time, the Shipowner invoiced the freight balance together with some demurrage at loading less despatch-money at discharging. In dispute were the claim’s admissibility challenged by the Charterer, the demurrage rate, the laytime calculation and some expenses related to the second loading berth. Meanwhile, the Charterer paid the amount he deemed due into the CAMP bank account, amount that was paid to the Shipowner after the plea hearing.

The Arbitral Tribunal declared the Shipowner’s action admissible in accordance with the charter-party. On the demurrage rate, which was one of the agreed points, and contrary to the Charterer’s contention whereby the negotiation should be considered as a whole and accordingly none of the 5 points of the negotiation were applicable as the parties had failed to finalize all 5 of them, the Tribunal deemed that the parties had indeed agreed a new rate but that the Charterer was right in having deducted some excepted periods both at loading and at discharge. On the costs, most of the Shipowner’s claims were dismissed. In the end the Tribunal granted the Charterer a sum under article 700 of the Civil Procedure Code and apportioned two thirds of the arbitration costs to the Shipowner and one third to the Charterer.


Archives